Actualités

Quoi de neuf ?

derniere-minute.jpg

 

derniere-minute.jpg

                                                                                                                  

 

       
Retrouvez ici les dernières infos !

 

 

 

......................................................................................................................................................................................

visiteur.jpg

 

 Juillet 2012.Le statut APM ? c'est quoi ??? Depuis début juillet 2012, des réunions d'informations ont été initiées par l'entreprise afin d'étudier le passage du statut de visiteur médical au statut d'attaché à la promotion du médicament.

 A ce jour, seul GSK (GlaxoSmithKline) a finalisé ce changement de statut en France.

Alors qu'en penser ? Depuis 2010 et l'avenant à la convention collective de branche qui permet de modifier le secteur géographique d'un VM tous les 6 mois d'un tiers du périmétre sans modification du contrat de travail (avenant signé par la Cfdt et la Cftc en branche), les attaques contre le métier de V.M n'ont eu de cesse, le scandale Médiator, la réforme du médicament servent de pretextes aux entreprises pour engendrer une modification du statut de VM qui sera préjudiciable aux salariés.

Ce nouveau statut, vendu comme "plus moderne, plus adapté", est en fait une façon détournée pour rendre le visiteur médical polyvalent au possible, pouvant un jour faire de la visite médicale en face à face, un autre jour prendre des commandes ou encore faire du télétravail...

Pour la CGT, c'est d'une visite médicale éthique dont nous avons besoin, une visite médicale permettant de rencontrer en face à face l'ensemble des medecins pour faire connaitre le médicament mais pour aussi relever et transmettre les effets indésirables à l'entreprise afin que le VM soit pleinement intégré dans la pharmacovigilance !

 

.........................................................................................................................................................................................................................................                                                                                                  licenciement-caricature-actionnaire.jpg

Le syndicat CGT Pierre Fabre soutient les salariés de Sanofi en lutte contre un plan social scandaleux.

Nous posons aussi la question : "Que va devenir le cancéropole aprés le désengagement de Sanofi ? "


Voir article ci dessous...

Sanofi - Toulouse : en lutte contre les licenciements

 

« 8,8milliards de profits, 3,5 milliards pour les actionnaires, 4 000 emplois supprimés » ; « Sanofi des médicaments pas des licenciements » ; « Sanofric menace Sanofi » ; « Oncopole-emploi » ; « les profits brillent les emplois brûlent » ; « Sanofi, à qui le tour ». Tels sont les slogans que l'on peut lire sur les badges des travailleurs de Sanofi qui manifestent tous les jeudis à 11 h 30, malgré cette période de congés, depuis l'annonce de la fermeture du site de Toulouse.

Sur leurs banderoles, on perçoit la même colère et la même volonté de se battre pour défendre leur emploi : « 600 personnes au placard -- les actionnaires au caviar » ; « Gaver les actionnaires non -- 8,8 milliards de bénéfices : soigner les malades oui » ; « Sanofi désengagé, les salariés licenciés -- la recherche menacée ».

Le jeudi 19 juillet la quasi-totalité des travailleurs présents ont quitté le site, dans un cortège très dynamique, pour se rendre au rond-point du futur Oncopole. Dans les discussions il était bien clair pour les participants que la fermeture du site et les licenciements ne visaient qu'à augmenter, encore et toujours, les profits des actionnaires. En effet, il faudrait interdire les licenciements dans les entreprises qui font des profits comme PSA et Sanofi.

Le cortège a été rejoint par une cinquantaine de travailleurs des Laboratoires Fabre, qui voulaient manifester leur solidarité et disaient : « De toute façon, après eux ce sera notre tour ». Une rencontre chaleureuse entre les travailleurs des deux entreprises, avec embrassades et applaudissements. Après un haka de colère, la manifestation s'est terminée, ce jour-là, avec les discours de soutien des élus du PS, (maire, députés, conseillers régionaux), et par un pique-nique.

........................................................................................................................................................................................................................................

Date de dernière mise à jour : 29/02/2016